Logo LatitudeSciences Latitude Sciences : le site de la culture scientifique et technique au Sud
AccueilCst
   
 
 
ACCUEIL
PCST
REALISATIONS
OUTILS
ACTUALITES
SITES UTILES
ANNUAIRE
PARTENAIRES
QU'EST-CE QUE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE (CST)?

 Les mots de la culture scientifique
 


Le champ de la culture scientifique recouvre une terminologie particulière, qu’il est utile de connaître pour communiquer avec les partenaires professionnels (scientifiques, artistes, réalisateurs, etc.), financiers (bailleurs de fonds) et institutionnels (mairies, ministères, etc.), agences et projets de développement.

   
 
"Culture scientifique"
 


La culture scientifique peut être définie comme « l’ensemble des connaissances et compétences en sciences et technologies que les individus ont acquises et utilisent au quotidien » au même titre que la culture littéraire et artistique.

La culture scientifique est indissociable de la « culture générale » et est partie intégrante de celle-ci. Elle peut faire intervenir tous les autres acteurs culturels (artistes, philosophes, etc.).Dans Le Monde diplomatique, le journaliste B. Pouzard résume ainsi son rôle :

   
« Le citoyen actif du XXIe siècle doit pouvoir intervenir en connaissance de cause dans les choix éthiques, stratégiques, écologiques et technologiques. Ainsi la survie de ces libertés fondamentales de l’individu,l’esprit critique face aux pressions de l’irrationnel comme à celles du scientisme, l’avenir et la santé économique de la société, la démocratie elle-même, sont étroitement liés à la capacité de cette société de développer en son sein une véritable culture scientifique qui ne saurait se contenter de n’être que la culture de la technique et de la technologie, ni de n’être que l’apanage de certains. »
     
 
"Vulgarisation scientifique"
 


La vulgarisation scientifique désigne les pratiques de diffusion des connaissances scientifiques de spécialistes à néophytes.

Ce terme est apparu au XVIIIe siècle, lorsque les publications scientifiques en langues populaires, dites « vulgaires » — français et italien notamment —, se multiplièrent au détriment des textes en latin. Jusqu’au XIXe siècle, le terme « sciences populaires » a aussi été utilisé, jusqu’à ce qu’il soit considéré comme péjoratif.


La vulgarisation scientifique, contrairement à ce que sa dénomination pourrait laisser entendre, ne se résume pas à une simplification des informations scientifiques. En réalité, le vulgarisateur, si l’on accepte cette dénomination, transpose un « savoir savant » dans un mode d’expression compréhensible par le grand public.

Le travail du vulgarisateur consiste à recontextualiser des problématiques scientifiques en les associant à un cadre cognitif, esthétique et affectif connu du public.
Il peut être soit le producteur des connaissances soit un médiateur.

 
"Médiation scientifique"
 


Le terme « médiation » implique l’apparition d’un « troisième homme » dans le processus de diffusion des connaissances. Son rôle est d’assurer le relais entre le producteur de connaissances scientifiques et le public.

À partir d’informations apportées par les scientifiques, il crée un corpus original de connaissances recontextualisé et assimilable par le grand public. Il fait une sélection du contenu et cherche une forme narrative.
Il doit surtout favoriser le dialogue entre scientifiques et public, dans un sens comme dans l’autre.
Lorsque le médiateur s’adresse directement à son public à l’occasion d’un événement culturel, il fait une animation scientifique.

   
 
"Communication scientifique"
 


Dans les milieux scientifiques, la « communication scientifique » est un terme qui définit la transmission du savoir des producteurs de connaissances scientifiques à destination de toute la société. Elle se décline en trois spécialités :


            – à destination des scientifiques : l’information scientifique et technique ;
            – à destination des étudiants et de l’enseignement en général ;
            – à destination des citoyens : la vulgarisation de l’information.

   
 
"Information scientifique et technique"
 


L’information scientifique et technique, souvent abrégée en « IST », désigne l’ensemble des informations destinées aux secteurs de la recherche, de l’enseignement et de l’industrie.

Essentielle à la production des savoirs, enjeu majeur dans la concurrence économique et scientifique, elle se caractérise par sa portée internationale, par sa validation au sein d’un collège de spécialistes et par la mise en oeuvre de techniques de médiation et d’outils informatiques.

Elle ne participe pas directement au développement de la culture scientifique.