Logo LatitudeSciences Latitude Sciences : le site de la culture scientifique et technique au Sud AccueilVos réalisations MarocCURA
   
 
 
ACCUEIL
PCST
REALISATIONS
OUTILS
ACTUALITES
SITES UTILES
ANNUAIRE
PARTENAIRES
Institut de recherche pour le développement


MAE - DGCID
L'archéologie au service du développement durable
visite guidée à Tafoughalt
© Centre Universitaire de Recherches en Archéologie
 

Afin de sensibiliser les habitants de l’Oriental marocain à leur patrimoine archéologique et à sa protection, le Centre universitaire de recherches en archéologie (CURA) d’Oujda a organisé, courant avril, une série d’expositions dans 3 villes de la région.

Les expositions, sur le thème « Connaître l’archéologie et l’archéologie au service du développement durable », ont été présentées successivement à Nador, Oujda et Figuig.

Le grand public a pu y découvrir de nombreux fossiles et objets préhistoriques issus de fouilles de la région (grottes de Tafoughalt, Guenfouda, Rhafas et des environs de Nador) et prendre ainsi conscience de la richesse archéologique locale.
Ces objets étaient accompagnés de posters explicatifs sur leur intérêt scientifique et l’histoire de la région.


En marge de chaque événement, le CURA a programmé plusieurs animations.

A Nador et à Oujda, des conférences-débats («Les recherches préhistoriques et protohistoriques dans le rif oriental : premiers résultats» , présentée par Abdessalam Mikdad, professeur à l’Institut national des sciences d’archéologie et du patrimoine - INSAP et « Le potentiel archéologique du Maroc oriental et le développement durable » présentée par Hassan Aouraghe, professeur à l’université Mohamed 1er d’Oujda) ont été proposées au public.

De même, des diaporamas et des documentaires ont été projetés.

Enfin, des visites guidées des sites à gravures rupestres des environs de Figuig et de la grotte de Tafoughalt ont été organisées.


Ces expositions ont accueilli un grand nombre de visiteurs, étudiants et grand public. Elles se sont tenues dans des lieux ouverts à tous à Nador et à Figuig (Chambre de commerce, de l’industrie et des services de la ville de Nador et au siège d’une association à Figuig) et, à Oujda, lors des manifestations de la semaine de la science à l’université Mohamed 1 er.


De nombreux médias ont été utilisés pour communiquer autour de ces événements.
Les organisateurs ont installé banderoles et affiches et distribué des prospectus dans les centres villes. Des annonces ont également été passées à la radio, dans la presse écrite et sur les sites Internet des institutions locales (site de la faculté d’Oujda, de la ville de Nador…)


Un projet de musée d’histoire naturelle à Nador a vu le jour à l’issu de ces activités.



Ce projet fait partie des 27 projets retenus dans le cadre du deuxième appel à projets du PCST.