Logo LatitudeSciences Latitude Sciences : le site de la culture scientifique et technique au Sud
AccueilCst
   
 
 
ACCUEIL
PCST
REALISATIONS
OUTILS
ACTUALITES
SITES UTILES
ANNUAIRE
PARTENAIRES
QU'EST-CE QUE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE (CST)?

Spécificités et difficultés de la culture scientifique


La réalisation d’un projet de culture scientifique rencontre des difficultés propres qui sont liées au contenu des informations, à leur complexité et au rapport parfois conflictuel entre le producteur de la connaissance et le médiateur (ou, le cas échéant, le journaliste).


Très tôt, les sociétés savantes et les académies ont publié les résultats de leurs « transactions philosophiques» et de leurs discussions scientifiques sous la forme de mémoires, d’annales et d’articles afin qu’il en reste une trace écrite « vérifiable ». Mais communiquer une information scientifique n’est pas facile.

Il ne suffit pas d’ouvrir les portes des laboratoires pour répondre à la soif de savoir du public. Il faut restructurer et reformuler cette information pour la rendre compréhensible au néophyte sans pour autant sacrifier la rigueur et l’exactitude de son contenu.

 

Le ton


Le public est généralement convaincu de son ignorance et craint de se confronter à la science. Il faut donc aller vers lui avec des objets familiers pour ensuite le faire pénétrer dans le domaine qu’il ne connaît pas.


Le médiateur construit son argumentation avec une dramatisation discrète. Il bannit, autant que possible, la formulation académique et les termes compliqués qui peuvent effaroucher. Les formules amusantes, les images et les métaphores de la vie courante amènent naturellement le visiteur dans le sujet.

S’agissant de sciences et techniques, la diffusion des connaissances doit exploiter les ressources multiples de la communication pour faciliter l’appropriation réelle du savoir.

Conflit entre médiateurs et chercheurs


Depuis que la presse existe, les « savants » reprochent aux journalistes de simplifier les informations à outrance, de déformer leurs propos et de faire la chasse au scoop.

Ces mêmes conflits peuvent se rencontrer entre scientifiques et médiateurs (ou animateurs).La plupart du temps, les désaccords sont simplement dus à un manque d’écoute entre deux personnes qui redoutent que leur travail ne soit pas correctement mis en valeur.

Pour les éviter, un dialogue doit s’établir entre les deux parties. Il est aussi recommandé que tout article ou présentation sur un thème scientifique réalisé par un journaliste ou un médiateur soit validé par un spécialiste.
Mais de leur côté, les scientifiques doivent admettre que diffuser leurs recherches auprès du grand public implique simplification et reformulation.